Le cinéma documentaire

lundi 5 janvier 2015
par  Olivier VAN’L

J’ai une tendresse toute particulière pour le cinéma documentaire. J’écris à dessein cinéma parce que la télévision a tellement dévoyé le genre qu’il faut maintenant faire une distinction !

Si à mon sens la fiction et le documentaire sont les parents du langage audiovisuel, ce dernier est devenu un fourre-tout, où magazines, reportages et autres entretiennent la confusion.

Il y a un demi-siècle le documentaire était l’essence même de la réflexion sur la société et trouvait sa place dans les milieux où la pensée était en action. Depuis le marché l’a avalé pour ne laisser que quelques rares points vues singuliers !

Il n’en reste pas moins que depuis quelques années, on voit poindre dans nos salles obscures une certaine renaissance du genre. Espérons que cela dure !

C’est pour cette raison, qu’à ce jour, je fais une distinction entre documentaire et cinéma documentaire.

L’association fréquence Doc et moi, venons de lancer un site sur le sujet car à notre avis, le cinéma documentaire est un outil formidable de démocratie, d’expression libre et originale, qui nous l’espérons, verra son développement croissant.